top of page
  • Photo du rédacteurAlain Azeroual

Points sur les marchés : Économie et Patrimoine

Le risque géopolitique pourrait faire son retour sur les marchés financiers



Les déclarations tenues au cours de la semaine par le président français Emmanuel Macron, concernant la situation en Ukraine et les risques géopolitiques associés, ont ravivé les craintes de voir le conflit Ukraine/Russie s’intensifier encore plus. Des propos qui, pour l’heure, n’ont pas inquiété les marchés financiers, même si ces derniers restent très attentifs à la situation en cours.


En effet, le président Macron avait mentionné que « même s'il n'y a pas de consensus pour l'envoi officiel de troupes au sol, la situation peut évoluer rapidement ». Des propos qui ont néanmoins été minimisés par plusieurs partenaires européens et par le président américain lui-même. Il a rejeté l’idée d’envoyer des soldats américains sur le sol ukrainien en confrontation directe avec les Russes. Ces remarques n'ont d’ailleurs pas déstabilisé les marchés financiers. Aucun impact sur les actions, les obligations, ou les devises n’a été constaté.


Pour autant, un indice mesurant les risques géopolitiques, basé sur la perception des médias américains, atteint désormais un niveau comparable à celui des années 1970 et 1980. Il faut néanmoins noter que le niveau actuel reste loin des pics observés lors des guerres mondiales et des attaques du 11 septembre 2001.


Les fonds ISR représentent près de 50% du marché de la gestion européenne en 2023










Au cours des dernières années, l'industrie de la gestion d'actifs en Europe s'est fortement orientée vers le développement durable. Selon la dernière édition de l'Observatoire de la Gestion, la part des actifs dits « ISR » (Investissement Socialement Responsable) représentait 5% du marché européen en 2018, totalisant 347 milliards d'euros. Désormais, en 2023, ces actifs ont atteint 4 550 milliards d'euros, soit près de la moitié de tous les actifs sous gestion en Europe.

 

Cette croissance s’explique par plusieurs facteurs favorables, notamment des changements réglementaires, des politiques publiques encourageant les financements pour la transition énergétique, et un intérêt croissant des investisseurs pour les risques climatiques.

 

Les fonds intégrants des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sont désormais présents dans toutes les classes d'actifs, et des fonds thématiques ESG liés aux Objectifs de Développement Durable (ODD) ont été développés.

 

En France, le nouveau label ISR, entré en vigueur le 1er mars 2023, devrait renforcer la crédibilité des fonds ISR auprès des épargnants. La demande pour ces fonds continue également de croître, et les investisseurs français se montrent de plus en plus enclins à investir dans des fonds de transition ou à impact.












La baisse des prix de l’immobilier commence à se faire ressentir en France


Après une hausse quasi continue observée depuis plusieurs années, l'immobilier, principalement ancien, connaît un retournement de tendance en 2023. Les prix ont ainsi baissé de 4 % à l'échelle nationale sur un an. Les signes de ce changement étaient déjà perceptibles en Île-de-France depuis 2022.

 

Cette baisse est justifiée par une diminution de 26 % du volume annuel de transactions entre 2021 et 2023, passant de près de 1,2 million à 870 000 ventes. Selon Élodie Frémont, porte-parole de la chambre des notaires du Grand Paris, cette baisse de volume trouve son origine par « une solvabilité des ménages de plus en plus faible, causée par la remontée rapide des taux d'intérêt et la prudence accrue des banques ».

 

La baisse des prix touche particulièrement la capitale, avec un recul de près de 7 % du prix au mètre carré au quatrième trimestre 2023, pour s'établir à 9 770 euros. Les prévisions suggèrent même une baisse de plus de 13 % par rapport au pic de novembre 2020. Les arrondissements les moins chers enregistrent ainsi des baisses de prix supérieures à 5 %. En revanche, le 8e et Paris Centre enregistrent une baisse plus modérée de 3 %.

 

17 vues0 commentaire

Comments


bottom of page