top of page
  • Photo du rédacteurAlain Azeroual

Point sur les marchés financiers : Comprendre l'investissement socialement responsable (ISR)

Dernière mise à jour : 3 avr.



Les placements ISR (investissement socialement responsable) cherchent à concilier la performance financière et le développement durable.

Vous pouvez investir dans des fonds et Sicav qui prennent en compte des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Une autre possibilité est d'investir en direct en actions, c'est-à-dire sans passer par un fonds.

Comment investir de manière responsable ? Que faut-il vérifier ? Explications.


Sommaire

·       En savoir plus

·       Sur le même thème


 

Qu’est-ce que l’investissement socialement responsable (ISR) ?


L’investissement socialement responsable (ISR) vous permet d’investir dans des valeurs, à travers un fonds ou en direct, qui prennent en compte, en plus des critères financiers, des critères extra-financiers de type ESG (Environnementaux, Sociaux, et de Gouvernance).


Dans le cas des fonds ISR, les actifs gérés de manière responsable vont généralement concerner les actions et obligations cotées mais aussi, selon des modalités spécifiques, l’immobilier ou le capital-investissement.

Vous participez au financement d’entreprises et d’entités publiques contribuant au développement durable, quels que soient leurs secteurs d’activité. Ce type de placements allie performance économique et impact social et environnemental.


Comment investir dans des fonds ISR ?


Achat et vente d’un fonds ISR


Les fonds ISR sont proposés par des distributeurs (banques, assureurs et mutuelles, conseillers en investissements financiers…) ou par la société de gestion et sont logés sur un compte-titres, un PEA ou sous forme d’unités de compte dans une assurance-vie. Vous avez également la possibilité d’investir dans l’ISR via votre entreprise avec l’épargne salariale (Perco ou PEE).

L’achat et la vente de parts de fonds ISR se déroule de la même manière que pour un placement collectif classique.


Choix du fonds ISR


Avant d’investir dans un fonds ISR, vous devez bien comprendre que la stratégie d’investissement ISR peut varier en fonction du fonds. La politique d’investissement ISR du fonds peut également concerner la totalité du portefeuille ou seulement une partie des actifs.

Parmi les principales stratégies d’investissement socialement responsable, on retrouve :


·         l’approche « best-in-class », consistant à sélectionner les meilleures entreprises de chaque secteur sans en exclure aucun,

·         l’exclusion, consistant à exclure de l’univers d’investissement les entreprises ne répondant pas à des critères socio-environnementaux minimaux. Il peut s’agir d’exclusions sectorielles (alcool, tabac, armement, OGM, nucléaire, etc.) ou bien d’exclusions normatives (non-respect ou non-ratification de traités et conventions internationaux),

·         l’engagement actionnarial, consistant à influencer les entreprises en utilisant les droits d’actionnaire, afin de les pousser à améliorer leurs pratiques ESG,

·         l’approche thématique consistant à investir dans des entreprises présentes dans les secteurs d’activité liés au développement durable (changement climatique, énergies renouvelables, eau, etc.),

·         l’impact investing, consistant à investir dans des entreprises, souvent dans le non coté, qui cherchent à générer un impact social ou environnemental mesurable.

Un même fonds peut regrouper plusieurs de ces stratégies d’investissement.


 Focus : la finance verte

La finance verte a pour objectif, via un ensemble d’instruments financiers, de favoriser l’accélération de la transition énergétique et la lutte contre le réchauffement climatique. Les principaux outils de la finance verte sont les fonds « verts » (ou fonds thématiques) et les green bonds (obligations vertes).

Les fonds thématiques investissent dans des entreprises qui œuvrent pour le développement durable, par exemple dans la lutte contre le réchauffement climatique ou dans le développement des énergies renouvelables. Il n’y a pas une politique unique de gestion de ces fonds verts : certains vont s’inscrire dans une démarche ISR, d’autres non.Les green bonds sont des émissions obligataires sur les marchés financiers par des entreprises, des Etats ou entités publiques (collectivités, villes, etc.) visant à financer des projets favorisant la transition écologique. En tant qu’investisseur particulier, vous ne pouvez pas investir en direct dans ces obligations, vous devez passer par un fonds. Si la majorité des fonds sont à destination des investisseurs institutionnels, plusieurs sont désormais ouverts aux particuliers.

Investir dans ces fonds dédiés à la transition énergétique et à la lutte contre le réchauffement climatique, c’est être à la recherche d’un placement combinant bénéfice financier et environnemental. Pour vous y retrouver, repérez les fonds qui disposent du label Greenfin (ancien label TEEC) du Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer.

 

Comment investir de manière socialement responsable en direct en actions ?


Si vous disposez de bonnes connaissances financières et de temps à consacrer à la gestion de votre portefeuille, vous pouvez préférer l'investissement en direct en actions. En constituant et en gérant vous-même votre portefeuille d'actions, vous pouvez ainsi sélectionner directement des entreprises qui agissent sur les aspects qui vous tiennent à cœur. 

Pour sélectionner vos titres, vous pouvez par exemple vous demander :


·         Sur le plan environnemental : quel est l'impact de cette société sur la planète ? Quels types de déchet sont produits et comment sont-ils gérés ?...

·         Sur le plan social : comment sont traités ses employés ? Quelles relations l'entreprise entretient-elle avec les populations locales ?...

·         Sur le plan de la gouvernance : comment est-elle dirigées ? Quelles sont ses pratiques d'audit ?...

Les réponses à la plupart de ces questions sont disponibles dans la déclaration de performance extra-financières, ou le rapport RSE, ou dans les rapports intégrés qui mêlent informations financières et extra-financières. Ces documents sont disponibles sur les sites internet des sociétés cotées, qui comportent aussi de plus en plus souvent un espace dédié aux aspects ESG.


Les bonnes pratiques avant d’investir


·         Vérifiez que l'investissement correspond à vos objectifs, au niveau de risque que vous êtes prêt à prendre et à votre horizon de placement (au moins 5 ans, idéalement 10 ans lorsqu'il s'agit d'actions).

·         N'oubliez pas qu'investir dans des fonds ou des actions présente des risques : risque de perte en capital, performances non garanties. Limitez ces risques en diversifiant vos placements.

·         Assurez-vous de bien comprendre le fonctionnement du fonds ISR et vérifiez que les critères et la politique d’investissement sont bien en adéquation avec vos valeurs. Pour cela, consultez la documentation à votre disposition et n’hésitez pas à la réclamer auprès de votre intermédiaire financier : le document d'informations clés (DIC), les conditions générales, la documentation commerciale, mais aussi le code de transparence ou les reportings extra-financiers que vous pouvez retrouver sur le site de la société de gestion.

·         Si vous préférez sélectionner vos actions, renseignez-vous sur la prise en compte des enjeux environnementaux, sociaux et des gouvernance des sociétés en consultant leur déclaration de performance extra-financière et les autres rapports qu'elles mettent à disposition des investisseurs.

·         Prenez connaissance des frais qui peuvent vous être appliqués : il sont indiqués dans le DIC pour un fonds, et dans la brochure tarifaire de votre banque ou courtier en ligne si vous investissez en direct en actions.

 

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page